Alors que les cours d’anglais en France sont imposés à tous les élèves dès le primaire, les Français ont mauvaise réputation lorsqu’il s’agit de l’apprentissage des langues. Pourtant, maîtriser la langue de Shakespeare peut s’avérer utile en bien des circonstances.

Par Rosalie ETTASSI

Anglais : langue internationale


Déclarée comme langue universelle, l’anglais est la langue la plus répandue de la planète. Langue maternelle de près de 400 millions de personnes, elle est au total, parlée par plus d’un milliard d’individus à travers le monde. Alors même si le mandarin est la langue la plus parlée en termes de nombre de locuteurs, l’anglais reste la plus diffusée : elle est la langue officielle d’une centaine de pays, est enseignée dans plus d’une centaine d’autres et est la langue la plus utilisée dans le monde de l’entreprise. Ainsi, l’anglais est la langue qui permet la communication la plus vaste.

Un atout dans le monde professionnel

Dans l’ère de la globalisation, de nombreuses entreprises ne se contentent pas de réaliser du chiffre d’affaire sur leur territoire. Les échanges à l’étranger sont nombreux, et la langue souvent privilégiée est sans surprise l’anglais. Ainsi, selon une étude menée par « ABA English », 48 % des Français déclarent utiliser l’anglais au boulot. Ainsi, en fonction de l’entreprise, il peut s’avérer utile de savoir rédiger un mail, un contrat, ou avoir une conversation en anglais. Aussi, le salaire peut être impacté par cette compétence : une étude indique qu’en Suisse, les salariés parlant anglais gagnaient en moyenne 18 % de plus que les autres. On peut donc imaginer un phénomène similaire de notre côté de la frontière.

Faciliter sa vie quotidienne

En plus des avantages évidents dans le monde de l’entreprise à parler anglais, il existe bien d’autres raisons de se mettre à la langue mondiale n° 1. Et elles se trouvent dans notre quotidien ! Force est de constater l’omniprésence de l’anglais sur internet. D’après une étude réalisée par « International World Stats » 985 millions d’internautes utilisent internet en anglais, faisant de la langue de Shakespeare, la plus présente sur le web. La maîtriser est ainsi synonyme d’un accès plus facile à l’information. En effet, de nombreuses sources médias ou littéraires n’ont pas leur équivalence en français.
Et quand vient le temps de se détendre, l’anglais est encore est toujours présent. Grâce au bilinguisme, on peut enfin dire adieu aux doublages de séries et de films parfois décevants. Quant aux musiques dont l’air n’est que trop facile de fredonner, on en comprend enfin les paroles.

Stimuler son esprit

Certains affirment que savoir parler plusieurs langues rendrait intelligent. Ce n’est pas vrai à proprement parler, néanmoins, le bilinguisme a bien des effets positifs sur la matière grise, et sur les capacités mentales de manière générale. Selon le Centre National des Langues de Grande-Bretagne, les élèves bilingues obtiendraient de meilleurs résultats que les autres dans toutes les matières. Ce phénomène s’explique relativement logiquement. Leur aptitude à gérer deux environnements différents leur permet d’assimiler toute sorte d’information plus aisément, et à maintenir une concentration plus élevée. Aussi, la capacité à s’exprimer en plusieurs langues et la satisfaction provoquée influe sur la confiance en soi et le moral. En bref, apprendre une langue étrangère n’a que des effets positifs sur le cerveau, alors autant qu’il s’agisse de la plus répandue sur le globe !