Quelle solution alternative pour apprendre une langue efficacement ?

Plaisir pour certains, corvée pour les autres, quel que soit l’approche qu’on lui réserve, l’apprentissage d’une langue est désormais incontournable dans le parcours universitaire, et quasiment indispensable lors de l’insertion professionnel. Pour progresser, et s’entraîner efficacement, il existe des solutions et des astuces qui faciliteront grandement la tache de tous, sur le chemin du bilinguisme…

Par la rédaction

L’immersion a fait ses preuves

Pour apprendre une nouvelle langue rapidement, l’immersion est une méthode qui a fait largement ses preuves et qui est utilisée par tous les éditeurs et les instituts d’enseignement spécialisés. Il y a maintenant beaucoup de canaux annexes qui permettent d’optimiser son temps libre sans avoir à payer un professeur particulier ou un centre de formation. Des logiciels et des applications pour smartphones ou tablettes rendent la tâche agréable.

Ainsi, l’une des dernières tendances actuelles consiste à apprendre des langues en voyageant et à l’aide d’applications pour smartphones telles que Babbel, d’où vous pouvez apprendre par exemple l’italien gratuitement pour tester l’application et voir si ça marchera.

L’avantage d’une telle technique est de pouvoir à la fois apprendre sur son application pour smartphones, mais aussi, dans le voyage, de pouvoir parler en parallèle avec des locuteurs de la langue en cours d’apprentissage. Étudier la grammaire et le vocabulaire de façon interactive avec un logiciel, c’est efficace, mais si cela peut être complété en même temps par un dialogue avec des personnes dont la langue maternelle est celle étudiée, on gagne en motivation. Il n’est pas inutile de diversifier les types de dialogues : forums de discussion, puis, pourquoi pas, poursuivre sur Skype par exemple, ou encore des dialogues avec des locuteurs de toutes les langues possibles avec Hello Talk. On ne le répétera jamais assez, la pédagogie c’est la répétition : les meilleures applications sont celles qui reviennent plusieurs fois sur leur contenu sous différents angles (vocabulaire, grammaire et expression).

La régularité paye

Ce n’est pas un secret : comme la musique, l’apprentissage de la langue demande un effort quotidien, même minime. Il vaut mieux y consacrer un quart d’heure par jour que 2 heures le weekend. Là encore, une application pour smartphones va aider à la régularité. En effet, la progressivité des leçons, parfaitement calibrée dans les suites Babbel par exemple, doit se conjuguer avec des efforts réalistes. Ainsi 15 minutes sont, lors d’un apprentissage à temps perdu, un optimum tant en concentration qu’en efficience mnésique. L’interface simple et intuitive permet d’aller à l’essentiel : parler la langue.

La régularité n’a de réelle efficacité qu’avec des applications smartphones bien conçues : les leçons doivent être claires, à la fois dans la progression du vocabulaire et l’exposé de la grammaire. De plus les lacunes, que l’on retrouve dans sites web issus de l’amateurisme, doivent être évitées. Une application logicielle comme Babbel donne le meilleur avec à coup sûr une exhaustivité dans la démarche d’apprentissage.

Un autre élément permettant la régularité est la disponibilité sur plusieurs supports. Ainsi, avoir un site web, et des applications Android ou iOs est un plus, car il est alors possible de passer de l’un à l’autre de ces environnements selon le lieu où l’on se trouve pour un maximum de confort d’apprentissage.

Choisir une application avec laquelle on va se sentir bien dans la durée

Le parallèle avec l’instrument de musique est encore ici pertinent : l’ergonomie et la présentation de l’application doivent vous satisfaire. Certains peuvent se satisfaire des environnements « dictionnaire et grammaire ». Cela peut paraître aride, mais un esprit bien structuré, méthodique et peu porté sur les aspects ludiques se satisfait amplement d’une présentation spartiate. L’important étant de pouvoir consulter rapidement le dictionnaire, et bien sûr lorsqu’il fait partie d’une application smartphone, c’est l’idéal. Ne pas négliger cependant les petits dictionnaires de poche, qui, bien souvent, sont remarquablement bien pensés, car ils concentrent l’essentiel fonctionnel de la langue. En plus si vous êtes au volant dans un bouchon, on ne vous accusera pas de téléphoner en conduisant si vous feuilletez un petit lexique.

Apprécier utiliser un dictionnaire ne dispense pas de se plonger dans les fonctionnalités ludiques et interactives d’une application mobile. Ainsi Babbel permet de travailler le vocabulaire, la grammaire et l’intonation de façon divertissante. Le plaisir d’apprendre de cette façon peut être pour ceux qui ne se satisfont pas des environnements « dictionnaire et grammaire » un véritable catalyseur d’apprentissage. L’aspect récréatif permet d’éviter la lassitude et certainement de se concentrer plus longtemps. Ainsi, les leçons d’une application comme Babbel qui durent 15 minutes peuvent-elles aisément être doublées. C’est un avantage dans le temps, car si la régularité est un facteur essentiel, apprendre 2 fois plus avec une application plaisante est simplement 2 fois plus profitable.

Apprendre avec méthode dans un référentiel cohérent

Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) est un référentiel échelonné d’un niveau A1 à C2. Les lettres correspondent à des niveaux scolaires :

    • A1 : cm2, sixième

    • A2 : cinquième, quatrième

    • B1 : troisième, seconde

    • B2 : première, terminale

    • C1 : grande autonomie (premier cycle universitaire)

    • C2 : maitrise de la langue (master)

Le niveau B2 est celui qui est visé pour une bonne intégration professionnelle, ainsi que pour pouvoir s’inscrire dans une université étrangère. De nombreuses langues, européennes ou non, peuvent bénéficier d’un choix de niveaux compatibles avec le CECRL : l’anglais bien sûr, l’italien, l’allemand, le norvégien, le néerlandais, le portugais, le russe, le suédois, le danois, l’espagnol et même l’indonésien.

Une application smartphone qui suit une progression en fonction du référentiel européen garantit un travail fructueux en matière de certification scolaire. Il est donc judicieux de choisir des solutions logicielles auprès d’éditeurs qui ont fait le choix, comme Babbel, de suivre cette progression, avec la possibilité de connaitre son niveau réel (quitte à le faire certifier par la suite).

Chapo

Prénom Nom (style Auteur)

Corps de texte, style de paragraphe

Dans ce paragraphe, on veut mettre en avant une partie du texte, on utilise le style Accentuation ou Accentuation forte, qui sont des styles de caractère.

Titre 2

Titre 3

Citation
Terme à définir
Définition

Images

Il y a 2 types d’images :

  • les images incluses dans le document

  • les images indiquées par des raccourcis (shutterstock) ou des adresses (URL, chemin local)

Les images du premier type sont en général des images plus intéressantes car produites en interne, les secondes étant issues de banques d’images ou des citations.

Les images incluses sont les seules à être utilisées comme images descriptives, i.e. utilisées dans les vues résumées. Selon la taille de la première image incluse dans le document, celle-ci est affichée en largeur pleine (surface supérieure à 12cm x 8 cm), sinon en petite taille.

On obtient ainsi les comportements suivants :

  • s’il y a plusieurs images citées et une image incluse, c’est celle-ci qui sera utilisée comme image descriptive (car c’est la plus originale)

  • selon la taille de celle-ci, on peut décider de l’image descriptive sera grande ou petite

Pour inclure une image dans un document :

  • choisir une taille 1200x800 ou approchant

  • convertir en jpeg, avec une qualité de 80 % (par rapport au sans-perte) pour avoir un bon compromis entre taille et qualité

Attention : si un document possède une image descriptive grande, ce document ne devrait pas apparaître à plusieurs pages : le cas d’utilisation classique est de ne le faire apparaître dans la homepage.

Pour une image, indiquer shutterstocks_(numero de l’image).jpg, soit une URL soit une image locale

Flottante à gauche

Légende de l’image 98749718
Légende de l’image 98749718
Légende de l’image 98749718
Légende de l’image 98749718
Légende de l’image 98749718

Flottante à droite

Légende de l’image 131066540
Légende de l’image 131066540
Légende de l’image 131066540
Légende de l’image 131066540
Légende de l’image 131066540

Centrée

Une légende pour cette URL

Galerie d’images

Titre de la Galerie d’images

Légende de l’image shutterstock_131066540.jpg

Légende de l’image à l’URL ci-dessus

Légende de l’image shutterstock_131066540.jpg

Encadrés

Flottant à gauche

Titre de la section

Paragraphe 1

Paragraphe 2

Flottant à droite

Titre de la section

Paragraphe 1

Paragraphe 2

Centré

Titre de la section

Paragraphe 1

Paragraphe 2

Références

Titre pour le bloc de références

https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/12/04/films-series-livres-et-podcasts-des-internautes-qui-consomment-sans-limitation-de-vitesse_6021549_3246.html

Description de l’article du Monde ci-dessus

https://videonline.info/quels-smartphones-pour-realiser-des-videos-pro/

Description du lien videonline